Conférence-débat du 10/12/2009 avec Jean-François Macaire : "J'ai vécu une révolution silencieuse"

Jean-François Macaire, Vice-Président du Conseil Régional Poitou-Charentes, était l'invité de notre conférence-débat "Economie, écologie et justice sociale" du 10 décembre 2009 à Saint-Juéry.




La dynamique de Ségolène Royal en Poitou-Charentes

Economie, Ecologie

Le 10 décembre 2009 au soir Désir d’Avenir du Tarn a invité à Saint Juéry Jean-François Macaire, Vice-Président du Conseil Régional Poitou-Charentes. Il vient nous exposer les actions entreprises dans sa région. Indépendamment de toute lutte politicienne, nous voudrions expliquer ce qui est fait là-bas parce que ce n’est pas relayé dans les média.

Grâce à la réunion, nous avons senti que ce collaborateur de Ségolène Royal est un homme heureux, fier du travail accompli tous les jours par une équipe riche des talents de tous, riche de leur passé, ancrée dans le futur...

Au départ Macaire souligne que Ségolène aime l’économie. Elle l’utilise dans une lutte très technique contre le chômage. Elle sert la justice sociale sans augmentation d’impôts. Pour cela on limite bien sûr les dépenses de fonctionnement, colossales à son arrivée. Mais la région travaille également en relation avec les entreprises et la recherche pour créer un pôle de compétitivité et se trouver en pointe dans le domaine de l’écologie.

Nous ne pouvons pas citer toutes les actions au risque d’être trop long mais voici les plus marquantes.

1° L’excellence bioclimatique, le lycée Kyoto

Dès son élection Ségolène a relancé l’étude du projet de construction, conçu sous le mandat de Raffarin. Pour elle le bâtiment ne devra utiliser que des énergies renouvelables. Elle missionne un architecte qui a deux mois pour produire un autre projet. Celui-ci sollicite des industries de pointe et le projet est concrétisé dans les temps.

Parmi les nouvelles politiques pour les jeunes citons aussi l’effort porté sur l’Enseignement Technique avec une augmentation du nombre de places en apprentissage (2500 de plus en 5 ans), la création de classes et même la prise en charge des frais de permis de conduire pour les lauréats des CAP et BAC Pro, la création de postes d’animateurs culturels dans les lycées, etc. …

Ils disaient cela ne marcherait pas, ça marche.

2° Sauvetage de L’entreprise industrielle Heuliez

Pour la première fois une région va devenir directement actionnaire d’une entreprise industrielle. Ségolène prévoit un montage financier où doivent s’impliquer Bercy, la région et un repreneur. Bercy refuse d’abord puis, après manifestations et interventions de Ségolène, accepte de verser une part, la région investit une part, un repreneur est trouvé au moment du passage au tribunal.. .  Cela fonctionne. Il y a bien une place pour le véhicule électrique, la commission européenne l’estime à 10% des automobiles en 2020.

Ils disaient cela ne marcherait pas, ça marche.

3° Des ressources nouvelles

Brevets d’utilisation du chanvre de La Rochelle, d’exploitation du méthane qui provient de la putréfaction des déchets, de capture du CO2 par des algues spécifiques utilisées à leur tour pour produire des biocarburants. Les ressources viennent de la gestion de royalties et de brevets d’exploitation. La région assume elle-même la maîtrise d’un portefeuille de propriété industrielle.

(EX : Le Géant américain Ball produit des pots de fleurs biodégradables pour le marché américain sous licence Poitou-Charentes. Les royalties servent directement à la poursuite des recherches.)

Pour la gestion des ressources financières, la région a missionné une société de capital-risque pour investir dans les projets les plus innovants et les plus prometteurs et qui dispose d’un capital de 3M€ qui sera porté à 10M€.

Chacun pourra participer : un fond régional de placement à risques ouvert à tous devrait voir le jour prochainement. Il s’agit de développer l’épargne salariale orientée vers les entreprises innovantes.

Tout avance même la sécurisation des parcours professionnels prend forme.

Ils disaient cela ne marcherait pas, ça marche.

4° Comment on avance

La politique est fondée sur des réunions dont les thèmes sont pris dans l’actualité. On note les réflexions de chacun des participants. En deuxième temps, on exploite les objectifs retenus. Le but est de ne pas faire un programme mais de se servir de l’énergie du groupe pour créer du nouveau. Les jurys citoyens seront là ensuite pour critiquer la réalisation. Ce qui caractérise cette politique c’est qu’elle peut exploiter l’énergie de groupes d’individus motivés par des thèmes d’actualité brûlante, exemple, les besoins vitaux des personnes. Cette énergie aussi est renouvelable et gratuite. C’est un souffle d’optimisme qui remonte de la base . . .

A la question « Etes-vous inquiets des coupures faites par le gouvernement ? » La réponse est « non, car nous basons notre économie sur l’autofinancement »

Ils disaient cela ne marcherait pas, ça marche.

A la sortie de la réunion nous sommes redynamisés, légers, optimistes. Une partie de la France est en voie de sauvetage. Il reste à sauver la France.

En conclusion citons JF Macaire (P. 4)

« Ces innovations ne sont pas tombées du ciel. Elles portent la marque d’une personnalité politique exceptionnelle, Ségolène Royal. Elles sont la traduction dans les politiques publiques d’un nouveau regard porté sur l’économie, sur la société, sur le monde, sur la politique et le résultat d’un volontarisme politique inexorable. A cet égard, elles constituent un matériau utile en ces temps de rénovation à gauche. »

De JF MACAIRE J’ai vécu une Révolution Silencieuse (sept 2009) Prix : 5€

Lors de sa convention nationale à Tours, le Parti Socialiste a rendu public le « programme commun » des régions socialistes. Sur les 26 actions annoncées, 23 sont déjà en place en Poitou-Charentes.
Le résultat du travail de « laboratoire » cher à Ségolène Royal.

Au moment où des thèmes, qui ne sont pas nécessairement la priorité des français (identité nationale, sans-papiers...), s'invitent au débat sur les élections régionales, l'expérience de Poitou-Charentes est porteuse d'avenir.

Cliquer ici pour accéder au blog de Jean-François Macaire.

Pour déposer un commentaire, cliquer sur le titre du document.

1 commentaire:

  1. Bonjour.
    Pouvez-vous m'indiquer comment se procurer le livre?
    Merci.

    RépondreSupprimer

Commentaires